« Un notaire peu ordinaire » d’Yves Ravey

« Un notaire peu ordinaire » d’Yves Ravey

A la lecture de ce roman, une question se pose : comment, en si peu de mots et en un style si épuré, un écrivain peut-il faire naitre une telle tension ?  C’est le tour de force qu’Yves Ravey parvient, au fil de ses romans à mettre en scène. Avec « Un notaire peu ordinaire » il ne déroge pas à son talent. De quoi s’agit-il au juste ? Cela se passe en été, dans un village qui pourrait être n’importe quel village de France et dans lequel vit Mme Rabernak, veuve et mère de deux adolescents dont une Clémence, mais aussi Monsieur Montussaint, notaire, à qui Mme Rabernak doit son job de femme de ménage dans le collège voisin et dont le fils, Paul, entretien une liaison avec le jolie Clémence. Voilà pour le décor. Un soir Mme Rabernak...

lire la suite

« Entre les rounds » de Rodolphe Barry

« Entre les rounds » de Rodolphe Barry

En France, de manière assez inexplicable, les recueils de nouvelles ne trouvent qu’un public très restreint.  C’est un genre très peu populaire dans notre chère contrée alors qu’il est très en vogue dans d’autres pays, notamment anglo-saxons, d’où il a su gagner toutes ses lettres de noblesse. Alors, une fois n’est pas coutume, lorsqu’un Français nous livre un recueil de cet acabit, soyons chauvin et précipitons-nous pour le lire. Il serait en effet pour le moins regrettable de passer à côté de cette pépite que nous donne à lire Rodolphe Barry avec son « Entre les rounds » parut aux éditions Finitude. Six nouvelles magnifiques qui sont traversées par deux grandes lignes qui...

lire la suite

« Dalva » de Jim Harrison

« Dalva » de Jim Harrison

Dalva, une jeune assistante sociale habitant Santa Monica, est contrainte de retourner dans son Nebraska natal et d’affronter les fantômes de son passé et ceux de l’Amérique. Histoire d’amour, de la quête d’une mère forcée d’abandonner son fils à la naissance, de rédemption… Beaucoup de thèmes sont abordés dans ce « Dalva » de Jim Harrison difficile à résumer. Ecrit à la fin des années 80, « Dalva » est considéré comme le chef d’oeuvre de Jim Harrison.  La nature, les grands espaces, la culture amérindienne sont au centre de ce roman éblouissant qui nous fait naviguer de l’Amérique des années 80 à celle de la fin du XIXième siècle au travers du...

lire la suite

« Le fracas du temps » de Julian Barnes

« Le fracas du temps » de Julian Barnes

Resté dans toutes les oreilles grâce à son entêtante Valse n°2 (1950)  devenue un gri-gri publicitaire, Dmitri Chostakovitch fut le plus grand compositeur soviétique de la seconde moitié du XXe siècle. Le plus grand, c’est-à-dire à la fois le plus reconnu sur le plan international et le plus novateur. Mais comment être le premier musicien d’une dictature sanglante et absurde – celle de Staline d’abord, celle de Khrouchtchev ensuite – sans être le dernier des salauds ? Eh bien, c’est possible. A condition de souffrir beaucoup. C’est l’idée défendue par « Le Fracas du temps » (Mercure de France), un très beau roman biographique écrit par le Britannique Julian Barnes qui retrace les années de calvaire du grand Dmitri,...

lire la suite

« Victor Hugo vient de mourir » de Judith Perrignon

« Victor Hugo vient de mourir » de Judith Perrignon

Le 22 mai 1885 Victor Hugo vient de mourir. Cette mort du poète entraîne une très vive émotion dans le pays et notamment chez les plus humbles dont Hugo n’a cessé de prendre la défense. Mais la République craint l’émotion populaire que provoque la mort du poète. Ses obsèques sont donc volontairement organisées en semaine afin que les ouvriers ne puissent pas en être et on fait passer le cortège dans les quartiers huppés plutôt que par la place de la République. Le livre de Judith Perrignon n’est pas un roman historique mais davantage une gravure historique, qui nous décrit l’agonie et la mort de Victor Hugo et, à travers cet événement, l’état d’esprit de l’époque. Celle des proches du poète, du peuple et des...

lire la suite

« Germinie Lacerteux » de Edmond et Jules de Goncourt

« Germinie Lacerteux » de Edmond et Jules de Goncourt

« Il vaut quoi, le dernier Goncourt ? Tu l’as lu ? » Voilà une question que les dévoreurs de romans se posent quelquefois à propos du dernier ouvrage ayant reçu l’estampille du fameux Prix. Mais aucun ne pose jamais la bonne question : « Tu as lu les frères Goncourt ? ça vaut quoi ? » Ce n’est pas attenter à la mémoire des frangins Edmond et Jules de Goncourt (1822-1896 et 1830-1870) que de le reconnaître : leur œuvre littéraire patauge dans les limbes de l’oubli, à l’exception de leur monumental « Journal » que beaucoup citent sans l’avoir lu. Il n’existe aucune biographie d’eux, et la page Wikipédia à leur nom est tout simplement étique. Le lecteur contemporain se dira donc : « Auteurs négligeables,...

lire la suite

« La vie obstinée » de Wallace Stegner

« La vie obstinée » de  Wallace Stegner

« Passé soixante ans, on a conscience de la vulnérabilité des choses, y compris la sienne, mais il peut arriver que l’on ait besoin de se faire rafraîchir la mémoire. » Voici un roman, (écris en 1967), et un auteur que m’a fait découvrir il y a quelques années un copain fin lettré qui avait rédigé un très beau papier à propos de cette merveille. Ce dernier retranscrivait à la perfection l’atmosphère du roman. Il écrivait « Ode à la douceur des femmes, tract écologiste avant l’heure, portrait tendre d’un couple sexagénaire, « La Vie Obstinée » a tout du classique, mais ne l’est pas devenu en France. ». Effectivement ! Et comme on le regrette. Le couple Allston, Ruth et Joe, un ancien agent littéraire à la retraite,...

lire la suite